Spritz maison

Quand j’étais petite, mon frère adorait les Spritz, vous connaissez ces sablés viennois nature ou au chocolat ? Moi je n’aimais pas trop ça. Je trouvais ça très friable, très sucré, un peu écœurant, pas très bon en fait. Oui, j’étais déjà exigeante (chiante?) sur la texture des aliments à dix ans ! 😉 Qu’est-ce que vous voulez, je suis née comme ça ! Enfin, ça c’était jusqu’à ce que je goûte les Spritz de Pierre Hermé ! Encore une fois, la version maison de certains gâteaux industriels n’a vraiment rien à voir. J’avoue qu’aujourd’hui, ma préférence va nettement au Spritz italien (qui se boit, lui), mais ça, c’est une autre histoire …

J’en ai fait une première fois, c’était impossible à pocher, la pâte était trop dure ! Alors je vous préviens, il faut vraiment suivre les règles que je vais vous donner dans cette recette !

Les bon sablés viennois ! Le plus dur c’est d’attendre que le chocolat durcisse à l’air libre.

Les ingrédients des sablés viennois

  • 200 g de beurre très très très pommade (c’est-à-dire que vous le sortez le matin du frigo pour réaliser votre recette l’après-midi ou vous le faites ramollir (pas fondre) au micro-ondes
  • 2 g de fleur de sel
  • 2 g de vanille en poudre ou une pointe de vraie vanille c’est encore mieux, mais c’est plus cher
  • 70 g de sucre glace (ou 67 g de sucre blanc avec 3g de Maïzena passés au mixeur)
  • 40 g de blanc d’œuf (un blanc d’œuf)
  • 225 g de farine

Comment réussir vos Spritz ?

Préchauffez votre four à 160 degrés, sauf s’il chauffe vite, c’est inutile de le préchauffer. Sortez votre plaque de four, elle va vous servir.

Travailler au fouet à la main les 200 g de beurre très très pommade avec les 2g de fleur de sel et les 2 g de vanille.

Travaillez ça ne veut pas dire s’exciter sur le fouet comme un malade. Surtout pas malheureux! Tu vas incorporer trop d’air et c’est comme ça que ton appareil sera impossible à pocher !

Ajoutez les 70 g de sucre glace ou fabriquez-le si vous avez un mixeur avec 67 g de sucre blanc et 3 g de Maïzena.

Ajoutez le blanc d’œuf, continuez de lissez votre appareil au fouet (tout doux, ok?). Puis, prenez une maryse ou une spatule pour la suite.

Ajoutez les 225 g de farine tamisée en deux fois ! (Oui, c’est chiant, mais c’est très important, si vous n’avez pas de tamis, une passoire fine, ça ira !)

Mettez une douille cannelée de 8mm dans une poche à douille ou un ziploc. Versez votre appareil dedans. Attention, il vaut mieux ne pas trop remplir la douille, sinon, c’est impossible à manier après.

Si vous n’avez pas de douille, coupez l’extrémité de votre sac ou poche en faisant une ouverture en biais d’un centimètre.

Collez une feuille de papier sulfurisé sur votre plaque à l’aide d’un peu de pâte à Spritz, mettez juste une pointe d’appareil à chaque coin, ça vous aidera à pocher.

Pochez les Spritz comme bon vous semble en forme de W ou de S ou de bâton.

Enfournez pendant 20 à 30 minutes. Les sablés viennois ou spritz doivent être légèrement dorés.

Vous pouvez les déguster nature ou au chocolat.

Préparez le chocolat au lait ou noir : hachez 200 g de chocolat en morceaux à l’aide d’un bon couteau. Faites-les fondre en trois fois 30 secondes au micro-ondes en mélangeant à chaque fois. Trempez la moitié des sablés viennois dans le chocolat. Laissez-les refroidir sur une feuille de papier sulfurisé.

Surtout jamais d’eau dans le chocolat, ça le ferait croûter et jamais trop longtemps au micro-ondes, dans ces cas-là, il est irrécupérable.

Esprit de Noël avec tasse de thé et boîte à gâteaux de sablés viennois.
C’est encore Noël !